.

Retour à l'accueil

TERMES

L’Ours (Terme I)

Encre au rotring sur papier | 32cm x 47cm | 2013

Le Lion (Terme II)

Encre au rotring sur papier | 32cm x 47cm | 2013

L’Âne (Terme III)

Encre au rotring sur papier | 32cm x 47cm | 2013

Le Porc-épic (Terme IV)

Encre au rotring sur papier | 32cm x 47cm | 2013

Le Sanglier (Terme V)

Encre au rotring sur papier | 32cm x 47cm | 2014

  « En juillet 2012 j’ai été sélectionnée pour participer à une résidence artistique au Château de Lourmarin dans le Luberon. Lors de cette résidence j’ai eu l’opportunité de découvrir le traité architectural de Joseph Boillot intitulée Termes des animaux et leurs antipathies publié en 1592. Il semblerait que cette œuvre fut créée afin de fournir des modèles de statues animales pouvant se substituer aux statues humaines classiques : les cariatides et les atlantes.
  Ces figures humaines étaient des représentations d’esclaves ou de captifs et leurs utilisations dans l’architecture comme supports ou piliers renforçaient leur asservissement. Selon la théorie de Joseph Boillot, ces statues ne correspondaient plus aux normes éthiques d’une société qui venait d’abolir l’esclavage. Les animaux souvent utilisés pour accomplir des tâches lourdes lui semblaient plus appropriés au soutien de l’architecture. L’auteur propose donc cinquante-cinq termes richement illustrés et classés des animaux les plus lourds (éléphant et bœuf) aux plus légers (porc-épic et singe). Chaque animal, sauvage ou domestique, est associé à ce qui était son opposé selon les normes des sciences naturelles de l’époque. Ainsi le bouc est associé au loup, son prédateur, l’ours est accompagné du cadavre qu’il déteste et le tigre aux cloches et trompettes dont il fuit le bruit.
  Même si les connaissances de Boillot semblent plus qu’approximatives en architecture et que ces modèles de termes ne paraissent pas avoir été mis en pratique, il en résulte une œuvre originale et marquante. Touchée par ces illustrations, j’ai ressenti l’envie de me les réapproprier à travers une série de dessins. »

 

page Facebook | @ Contact
© Nelly Stetenfeld 2017